Pourquoi faire de l’hypnose ?

Ça a l’air magique mais c’est juste votre inconscient.

Si vous avez d’autres questions qui n’y figurent pas, vous pouvez me contacter.

Bonne lecture !

Qu’est ce que l’état d’hypnose ?

L’hypnose est un état. Pas un outil, pas une méthode, juste un état.

Un état que vous connaissez bien, parce que plusieurs fois par jour, toutes les quelques minutes, vous l’atteignez.

Ce sont les moments d’absences, quand on est « dans la lune », focalisé sur un film, un livre. Quand on rêvasse sur le paysage dans un train ou quand on conduit et que l’on pense à autre chose. Ou alors quand on est très concentré sur un élément (un étudiant sur ses révisions par exemple).

L’hypnose est donc un état de dissociation (le conscient et l’inconscient font deux choses différentes par exemple je conduis et je pense à autre chose en même temps) ou un état d’ultrafocalisation (mon conscient et mon inconscient se focalisent sur la même chose par exemple mon examen de mathématiques).

Concrètement, il se déclenche souvent dans des moments de concentration ou de dissociation comme une performance sportive ou artistique, un orgasme, une discussion intéressante, un film, en conduisant, en jouant, etc.
Les enfants le pratiquent énormément dans leurs jeux, en s’inventant des histoires qui leurs semblent, durant un instant, réelles.

L’hypnose, c’est quand votre conscient et votre inconscient se rencontrent. Quand « vous êtes là, sans être là ».

Mon travail consiste à déclencher cet état chez vous, ou plutôt, de vous aider à le déclencher, grâce à des suggestions puis de vous accompagner dans ce processus. Par exemple en vous invitant à vous installer confortablement dans un fauteuil et à fixer votre attention sur des sons que vous entendez. C’est une induction, une autorisation de contact entre votre conscient et votre inconscient.

Une fois l’état d’hypnose installé, nous pouvons travailler ensemble sur les problématiques que vous avez choisies (par ex : perte de poids, confiance en soi, etc.). On utilise dans ce cas des protocoles, qui sont les outils principaux de l’hypnothérapeute. Ces outils vous permettent de changer positivement (les détails sont plus bas).

L’hypnose est un « état de conscience modifié » : un état où vos perceptions vont changer (les sons, le temps qui passe, les émotions, les sensations, etc.).

Dans cet état vous avez accès à plus de contenu psychologique, plus d’émotions, de sensations, de souvenirs, etc. Donc nous pouvons travailler plus efficacement sur vos problématiques que dans un état dit « normal ». C’est un accès aux réserves et aux ressources de votre inconscient. C’est donc infiniment utile ! Imaginez-vous rentrer dans la matrice…

Tout le monde réagit différemment à l’hypnose. Même si il y a des similitudes ou des sensations dans mes propositions (le rôle des suggestions) chaque personne réagit d’une manière unique. Certains sont plus visuels, kinesthésiques, auditifs, etc. Voire un mélange de tout cela.

Votre état d’hypnose dépend donc de votre éducation, de votre imagination, de votre culture mais aussi de votre humeur, de votre état physique, etc.

L’état d’hypnose est différent pour chacune ou chacun. Et cet état peut varier en fonction de votre état général. C’est donc une expérience unique.

Si je demandais à 5 personnes de vivre la même expérience (un trajet en train par exemple) ; nous aurions 5 récits différents de cette expérience. Certaines personnes se concentrent sur les odeurs, d’autres sur les sons, d’autres sur les contacts humains, d’autres sur la nature, d’autres sur…
Il en va de même avec l’hypnose.


Lik Usa Peter Lik's Phantom
« Phantom », Peter Lik, 2014, (PRNewsFoto/LIK USA)



Quelles sont les différents types d’hypnoses ?

Il existe plusieurs hypnoses différentes, inventées au fur et à mesure des siècles :

L’hypnose ericksonienne : une approche assez permissive, avec des suggestions verbales souples et ouvertes. La plus connue grâce à la notoriété de son créateur, Milton H.Erickson.

L’hypnose elmanienne : une méthode collaborative, rapide et qui demande au client de faire 50% du travail. Elle va droit à l’essentiel.

L’hypnose archétypale : une méthode qui utilise les théories des archétypes et de l’inconscient multiple de Carl Gustav Jung. Votre inconscient est séparé en parties, nous pouvons aller les visiter et avec une bonne médiation atteindre une harmonie interne.

L’hypnose d’exploration : le but est de partir à la découverte des richesses de son inconscient sans pour autant avoir une approche thérapeutique. La place est laissée à l’imagination et à la créativité. Et c’est vraiment génial…

L’autohypnose : l’état d’hypnose mais déclenché par soi-même et pour soi-même. Donc l’hypnose chez soi, au boulot, où l’on veut. Très très utile quand on sait l’utiliser !

L’hypnose de spectacle : le but est d’amuser la galerie, une hypnose ludique, impressionnante, rapide et bluffante. Il s’agit la plupart du temps d’hypnose directe, à la sauce XIXème (« dormez je le veux ! » en faisant les gros yeux).
Vous connaissez Nicolas ? Il est très bon !

Et d’autres encore… « hypnose humaniste « , « l’hyperempiria « , « l’hypnose de conte « , etc.

Personnellement, j’ai une approche qui recherche toujours l’efficacité. Ce qui veut dire des méthodes différentes avec chaque client, afin de m’adapter à votre personnalité. Chaque personne est différente, chaque séance est différente même si deux personnes viennent avec les mêmes problématiques.

Je crée moi-même mes propres protocoles et je n’utilise jamais de script. Mon idée est d’utiliser les outils les plus efficaces pour vous et surtout ceux qui correspondent le mieux à votre caractère. D’où l’intérêt que l’on puisse se faire confiance, vous et moi.

C’est pourquoi je pioche librement dans les méthodes citées plus haut, pour en faire une à votre mesure. Imaginez : nous sommes tous les deux des artisans et nous travaillons ensemble sur votre oeuvre. Vous êtes à la fois le matériaux, l’outil et l’artisan, je suis de mon côté un collègue qui vous aide à faire de ces matériaux un chef-d’oeuvre. Le mélange de mon expérience, de mes méthodes et de votre motivation donnent des résultats que vous allez apprécier !

Je refuse la situation du thérapeute sachant et du « plaignant » ignorant ; j’ai une approche plus égalitaire, je me place dans une position d’accompagnant à accompagné. Cela a pour objectif de mettre en valeur votre unicité et de vous proposer un accompagnement sur mesure.


Edward Weston Coquillage
Coquillage, Edward Weston, 1927


Pour quelles problématiques l’hypnose peut-être utile ?

Pour tout ce qui est psychologique ! Et même un peu plus…
Entre autre chose :

  • Problématiques sexuelles ou érotiques.
  • Vous faire arrêter le tabac et/ou autres substances addictives.
  • Perdre du poids.
  • Améliorer la confiance en vous et l’image que vous avez de vous-même.
  • Régler vos troubles du sommeil.
  • Vivre avec vos douleurs chroniques en les atténuants.
  • Gérer vos émotions et votre anxiété / faire cesser vos crises d’angoisses.
  • Passer au-delà d’une dépendance ou d’un obstacle limitant.
  • Surpasser un traumatisme, physique ou psychique.
  • Vous remettre d’un deuil, d’une séparation ou d’un déménagement.
  • Vous séparer d’une phobie ou d’une peur.
  • Vous préparer psychologiquement avant une intervention médicale ou un examen d’étude/professionnel.
  • Accompagner votre grossesse et votre accouchement en douceur.
  • Accompagner les problématiques de transidentité et transsexualité.
  • Augmenter vos capacités artistiques ou sportives.
  • Explorer votre inconscient et apprendre à mieux vous connaître

La liste est encore longue…


En quoi l’hypnose d’accompagnement est-elle utile ?

Imaginez le conscient et l’inconscient comme les deux rives d’un fleuve, toujours parallèles mais éloignées tout de même.

L’hypnose est le pont entre les rives, entre votre conscient et votre inconscient. C’est votre capacité à faire du lien avec vous-même.

Connaître son inconscient, savoir l’explorer, lui demander de l’aide quand il faut, c’est très utile. « Commence déjà à être l’ami de toi-même. Tu ne seras jamais seul » disait Sénèque.

Ce moment où votre conscient a accès à toute la richesse et les ressources de votre inconscient est très utile en thérapie. Car cela permet d’aller au cœur du sujet, efficacement. Et de déclencher des changements à long terme.

Je suis pour une approche globale de la thérapie, l’important c’est que cela fonctionne pour vous. Vous pouvez faire d’autres thérapies en parallèle ou essayer des techniques nouvelles, etc.
Faites vous plaisir et à long terme ! L’objectif n’est pas mon ego mais bien votre qualité de vie.


Siren2015katemccgwire Photofrancescoallegretto
Kate MccGwire, « SIREN« , 2015
Mixed media installation with crow feathers and Berengo glass, 280 x 180 x 45cm


« Je ne crois pas à l’hypnose mais j’aimerais essayer, est-ce possible ? » C’est scientifique l’hypnose ?

Avoir un esprit critique c’est important, vous avez raison de douter des choses.

Mais lisez ceci :

Je vais être honnête avec vous : plus vous êtes persuadé que l’hypnose est efficace et mieux cela fonctionne. Comme pour toutes les thérapies en somme. Imaginez aller chez le psychologue en lui disant que la psychologie n’existe pas… ça commence mal…

Si vous êtes sceptique (une démarche que je comprends, étant moi-même très rigoureux dans mes domaines d’études) il y a quelques éléments scientifiques qui peuvent vous répondre :

On utilise l’hypnose à l’hôpital depuis des années. Pour la gestion de la douleur, l’accompagnement psychologique des soins et aussi la cicatrisation. Si c’est dans de nombreux hôpitaux français et mondiaux, c’est que l’hypnose doit être une vraie discipline. Car on a la preuve que l’hypnose diminue la sensation de douleur. Oui, c’est un argument d’autorité.

– L’imagerie cérébrale : depuis les années 1980/90, on sait que l’hypnose produit dans le cerveau des effets surprenants. En comparant un cerveau normal à un cerveau « sous hypnose » on se rend compte que l’hypnose permet une meilleure exploitation de son cerveau, que en hypnose vous êtes plus concentré et plus performant. Faire de l’hypnose c’est mieux utiliser ses ressources internes.

– Les études récentes de S.Derbyshire ou de P. Rainville ont pu démontrer la force de la suggestion hypnotique : votre cerveau va créer lui-même une réalité sensorielle et émotionnelle en fonction de la suggestion qu’on peut lui faire. Autrement dit, en hypnose, l’idée d’une chose a le même pouvoir que la chose.
Par exemple si on vous suggère que vous êtes crispé et stressé, vous le serez. Et inversement, si on vous suggère d’être détendu.

Rappelez-vous que le rôle de l’hypnothérapeute n’est pas de vous manipuler, mais de vous accompagner pour régler des problèmes.
Après quelques lectures et si vous avez encore des questions, contactez-moi.

Pour approfondir vos connaissances, vous trouverez d’autres infos ici.


Web Ramette Sous Leau4
« Exploration rationnelle des fonds sous-marins : la carte » (détail), Philippe Ramette, 2006


Pouvez-vous me faire confiance ?

Non ! Je suis un gros méchant !

Plus sérieusement : OUI, bien-sûr…
Avant d’être hypnothérapeute et sexologue, j’étais Conseil-Expert en art. J’accompagnais des artistes dans leurs processus créatifs, j’expertisais des œuvres et j’intermédiais des achats ou des ventes ; principalement pour des tableaux d’artistes importants entre Paris, Genève et Luxembourg.

C’était passionnant intellectuellement et artistiquement. Mais aussi usant psychologiquement car ce milieu est dur et sans pitié. Dans un monde comme celui-ci il est difficile de faire confiance.
Vous avez compris : j’ai quitté ce milieu pour des raisons éthiques.
Il y a des valeurs que j’ai gardé de mon ancienne activité : la rigueur, la méthode scientifique, l’importance du secret professionnel et l’adaptabilité constante à mon interlocuteur.

Je continue d’accompagner certains artistes, mais beaucoup moins qu’avant. Et c’est rarement contre une contrepartie financière, mais plutôt dans une logique altruiste et d’échange de services (des œuvres contre du conseil). Le milieu de l’art peut-être un vrai panier de crabes, c’est important d’être bien accompagné et de savoir où l’on met les pieds.

Ce qui me fait vibrer c’est le contact humain. J’aime remettre en question mes connaissances, progresser, apprendre, découvrir, avancer. Car j’ai une grande curiosité et une soif de découverte. Et c’est à vos côtés que je peux poursuivre cette soif d’apprentissage. Car toutes les séances que je fais avec vous sont pour moi des occasions de m’améliorer. L’inconscient d’une personne est l’équivalent d’un univers complet à découvrir ! Imaginez quel plaisir c’est de vous rencontrer et de partager ces moments de vie avec vous.

Et puis oui, j’ai envie d’aider ; loin de la position de sauveur, mais plutôt dans une posture d’accompagnant. Même lorsque c’est un sujet dur, lorsque vous me parlez de traumatismes, d’agressions sexuelles, de conflits familiaux, de séparations, de deuils, de peur de colère et de tristesse.
Je trouve passionnant et fascinant de vous voir vous relever de tout ça, vous dépasser et devenir meilleur.e, votre résilience est belle !
J’ai l’impression de vous voir devenir la personne que vous voulez être séance après séance. Être témoin et acteur (avec vous) de tout cela est une expérience magique.
Donc oui, vous pouvez me faire confiance, je mets l’éthique au centre de ma vie, c’est pour cela que j’ai choisi ce métier et que j’ai autant d’engagements associatifs.

Si vous vous questionnez encore, vous pouvez faire un tour sur ma page « qui suis-je ? » ou sur ma page « vos témoignages » pour lire des retours d’autres personnes qui comme vous, ont décidé de venir me voir.
J’ai également tout un réseau de professionnels de confiance dans la région qui peuvent me conseiller, renseignez-vous autour de vous.

Si vous avez une question précise sur mon parcours, mon histoire ou ma formation : posez la au cabinet, au téléphone ou par mail.

Je vous répondrais toujours sincèrement.


Jai Vogue Sur Un Iceberg
Gaspard Noël  J’ai vogué sur un iceberg, 2015 (© Gaspard Noël)


Comment se déroule une séance d’hypnose ?

Chaque séance est différente. C’est en fonction de vous, de moi et du moment. Si vous ressentez le besoin de parler, de « vider votre sac », de faire de l’hypnose, de poser des questions, etc.
Sachez aussi que même si on fait pas de séance d’hypnose « classique » avec une entrée et une sortie en hypnose, je peux utiliser l’hypnose dans notre discussion, c’est de l’hypnose « conversationnelle » plus discret mais tout aussi efficace.

Généralement, les séances d’hypnoses avec moi se déroulent en trois temps :

1. Pour commencer, je vous propose une tasse de thé ou de tisane, hospitalité oblige !
Nous faisons connaissance et le point sur vos besoins et vos objectifs (par exemple perte de poids, réduire l’anxiété, etc).

2. Ensuite vient le temps de l’hypnose, vous êtes installés confortablement sur le fauteuil (il est super confort vous allez voir).
Cette étape dure en moyenne 15 à 30 min pour un premier rendez-vous.
Rappelez vous, nous construisons la séance à deux, je vous demande de votre côté de la motivation et un petit peu d’imagination (si je vous demande de visualiser un arbre, jouez le jeu et faîtes le). Vous êtes acteur de la situation, l’hypnose que je pratique est active.

3. Puis nous débriefons sur la séance durant quelques instants et nous pouvons fixer ensemble des tâches à accomplir pour la prochaine fois (par exemple écrire une lettre et la brûler).
Le règlement se fait à la fin de la séance, en chèque ou en espèce.

Rappelez-vous qu’à tout moment vous pouvez m’interrompre, me poser des questions et me prévenir de ce que vous ressentez. Plus nous communiquons bien tous les deux et mieux la séance se passera.

Pour les séances en visioconférence ou à domicile, cela revient au même.

Je suis également disponible par mail et par texto si vous avez des inquiétudes, des informations importantes ou des questions urgentes (je vous fais confiance pour ne pas en abuser). Si je ne vous réponds pas tout de suite, c’est normal, c’est que je suis en consultation. Mais je réponds toujours dans les heures ou jours qui suivent.


Combien de séances sont nécessaires ?

En moyenne, je vous reçois pour 6 séances, afin de pouvoir aborder vos problématiques de la manière la plus globale et la plus approfondie possible. Soit une séance tous les quinze jours/trois semaines pour 3/4 mois de suivi.

Même si l’hypnose est une thérapie brève (dans le sens ou elle ne dure pas des années comme une analyse et elle a une durée limitée dans le temps : +/- 6 séances), il s’agit pour moi d’un réel accompagnement.
Je souhaite vous comprendre le mieux possible et que l’on puisse, tous les deux ensemble, trouver des solutions durables et solides à vos problématiques.
Nous formons une alliance thérapeutique au travers d’une relation de confiance. Et prendre le temps de se connaître est important.

Certaines personnes souhaitent revenir après cette série de 6 séances pour un accompagnement à long terme (une séance par mois pendant un an par exemple), si c’est votre cas, nous prendrons le temps d’en parler en tête à tête.


7222ab08 10af 11e7 B030 768954394623
Damien Hirst and Science Ltd, « Sun Disc », from the « Treasures » show Photographed by Christoph Gerigk © . All rights reserved, DACS 2017


Pourquoi je ne fais pas de séance unique ?

Je ne fais pas de « one shoot », donc pas de séance unique pour plusieurs raisons :

  • Je trouve que c’est trop peu, cela fait passer l’hypnose pour de la magie. Si on vous garantit des résultats merveilleux en une séance, méfiez-vous !
  • L’objectif est d’améliorer la qualité de vie globale de la personne et non juste de travailler sur un symptôme. Car dans l’inconscient, il y a souvent une interdépendance des phénomènes. Quand on touche à une partie de l’inconscient, une autre peut réagir. Être sûr que l’on va se revoir, c’est une sécurité en plus pour vous.
  • Pour éviter les « effets rebonds » : après une séance votre inconscient va avoir besoin d’un moment se faire aux changements, d’où le fait qu’il y ait 15 jours entre chaque séance. Durant cette période, il peut y avoir des doutes ou des symptômes (plus ou moins difficiles) qui peuvent apparaître. Dans ce cas, prévoir un autre rendez-vous est une sécurité et une aide pour tenir ces quinze jours pour vous !
  • C’est un choix professionnel, je conçois l’hypnose thérapeutique comme un accompagnement sur plusieurs mois. Avec deux à trois séances par mois. Et non un système qui ne soignerait qu’un symptôme en une seule séance.

Certains thérapeutes choisissent de faire une seule séance pour un seul problème, il s’agit de leur méthode personnel. En aucun cas je ne les critique, ce n’est juste pas la mienne. En thérapie, vous venez voir une personne et non un outil, veillez à choisir le thérapeute qui vous convient.


Combien de temps dure une séance et combien ça coûte ?

Les séances durent environ 1h.
Je vous reçois au Cabinet Malraux, au 4, avenue André Malraux 37000 Tours du lundi au jeudi de 10h à 19h.

Elles sont à différents prix :

– Séance d’hypnose adulte ou enfant : 60€
– Séance d’hypnose – étudiant ou demandeur d’emploi : 50€
– Séance adulte ou enfant à domicile (à Tours) : 75€
– Séance de sexologie : 60€
– Séance spécialisée en arrêt du tabac : 100€

Pour prendre rendez-vous c’est par ici !


Est-ce que ça marche tout le temps ?

Du moment que vous êtes volontaire, oui. Comme dit plus haut, c’est impossible d’obliger quelqu’un à faire de l’hypnose.

C’est pourquoi je refuse que l’on prenne un rendez-vous POUR quelqu’un qui ne soit pas prévenu. Fut-il un proche, même mineur. C’est la base du consentement mutuel et de la relation de confiance.

Il est important que la personne soit au courant qu’elle vient me voir afin de créer un lien de confiance. Sans confiance, pas d’hypnose.

Naturellement, je peux être l’interlocuteur idéal pour vous ou peut-être pas. Cela se sent rapidement lors de notre première séance, si le lien thérapeutique se fait ou non.
Si jamais il y a un manque de « feeling » entre nous, gardez en tête que tout ira bien.
Dans ce cas (ou bien si votre demande est en dehors de mes compétences) j’ai tout un réseau de professionnels de confiance dans la région que je peux vous conseiller.


Gilbert Garcin Montage 05
Gilbert Garcin, « Hicare », photo-découpage


Que dois-je savoir avant de faire ma première séance d’hypnose ?

Lisez bien les informations disponibles sur mon site, vous pouvez aussi parcourir d’autres sites intéressants sur ce sujet (je vous conseille les revues spécialisées et sérieuses comme Le Cercle Psy ou Sciences Humaines).

Il y a quelques bonnes vidéos sur ce sujet comme les Cabinets Publics de Kevin Finel ou les vidéos de mon collègue Joffrey.

La seule chose que je vous demande, c’est de la motivation et de la communication entre nous ! Le reste, nous pourrons le voir ensemble.

Vous pouvez aussi me téléphoner avant de prendre rendez-vous si vous avez une question non présente sur ce site au 06 51 83 60 96.


Tout le monde est-il « hypnotisable » ?

Oui… et non…

« OUI », car si vous êtes capable de fermer les yeux et d’imaginer quelque chose, de vous projeter, de vous dissocier c’est que vous faites déjà de l’hypnose.
Donc bienvenue dans le club des 99% de la population !

« NON », parce que les personnes souffrants de troubles psychologiques importants comme la psychopathie, la sociopathie, la schizophrénie, ou d’autres, peuvent être plus difficile à hypnotiser. Et surtout, elles demandent à être accompagnées par des professionnels des psychiatres et non des hypnothérapeutes en libéral. Si c’est votre cas, voyez avec un psychiatre la démarche à suivre.


Quelle est la différence avec de l’hypnose de spectacle ?

La différence, c’est l’objectif :

Sur scène, en spectacle, le but est d’impressionner le public. Donc c’est comme un spectacle de magie, « l’hypnotiseur » (≠  l’hypnothérapeute) va en faire des tonnes pour vous en mettre plein les yeux. Ce n’est pas thérapeutique, c’est juste bluffant. Et ces spectacles peuvent-être une super expérience quand c’est bien fait, avec éthique.
L’objectif ? Vous amuser, vous impressioner.

En cabinet d’hypnose thérapeutique, « l’hypnothérapeute » (≠  l’hypnotiseur de spectable), va lui vous aider à trouver des solutions à des problématiques que vous vous posez. Le but ce n’est pas que ce soit impressionnant, mais c’est que ce soit efficace.
L’objectif ? Le changement, le vôtre, à votre rythme.


Ma Head 005
Maha Al Asaker, « Undisclosed – Head 005 »


C’est quoi l’autohypnose et comment faire de l’autohypnose ?

« Tout hypnose est autohypnose » disait Dave Elman et il avait raison !

L’autohypnose c’est rentrer et voyager en hypnose seul.e.

Toute hypnose est autohypnose, car même en séance avec un professionnel, c’est vous qui acceptez de rentrer en hypnose.
Vous vous servez des suggestions du professionnel comme d’un véhicule pour aller dans cet état. Pour simplifier, vous acceptez, consciemment et inconsciemment, de rentrer en transe.

Mais cet état de transe, vous pouvez le déclencher à volonté et vous-même. Au quotidien.
Cela s’apprend, comme on apprend à méditer, cuisiner ou faire du vélo.

En autohypnose vous pouvez aussi faire un travail thérapeutique mais, comme vous êtes seul, les effets sont moins forts qu’une séance avec un professionnel. Néanmoins savoir en faire peut vous aider à gérer des problématiques du quotidien qui ne demanderaient pas un recourt à un hypnothérapeute. Comme des douleurs chroniques d’une spondylarthrite par exemple.

L’autohypnose c’est tout un monde de possibilités, en fait c’est être en contact direct avec les différentes parties de votre inconscient ! Cela permet d’être plus soi-même au quotidien.
Le bien-être est au rendez-vous ! Essayez !

Je fais un atelier d’apprentissage et d’expérimentation d’autohypnose une fois par mois, sur des thèmes choisis avec vous et à l’avance, venez tester !


J’ai peur de perdre le contrôle, est-ce que je peux faire de l’hypnose ?

L’hypnose est associée au sommeil… Même son nom « hypnose » vient du dieu grec du sommeil « Hypnos« .
Et pourtant… C’est tout le contraire du sommeil pour votre cerveau. Votre cerveau est en hyperactivité en état d’hypnose.

Donc vous ne perdez pas le contrôle en hypnose, c’est l’inverse, vous avez le contrôle. Pour une fois dans votre vie, vous pouvez ressentir ce contrôle. Par exemple, faire ralentir le temps pour que chaque minute vous paraisse une heure, augmenter vos sensations, diminuer la douleur, réussir à gérer vos émotions, contrôler votre concentration, etc.

Et puis… le « contrôle » que l’on imagine avoir, n’est toujours qu’une illusion de contrôle, on ne l’a jamais véritablement. Alors justement, la pratique de l’hypnose peut vous aider à briser cette fausse image du contrôle total et vous rapprocher du véritable contrôle : la connaissance de soi et l’amour de soi.

Bien-sûr en hypnose, impossible de vous faire faire quelque chose qui serait contraire à vos valeurs (agresser quelqu’un par exemple).
Je ne fais que ce que vous m’autorisez à faire.


838 Rh01
Untitled, 2016.REN HANG / COURTESY STIEGLITZ19


Et si je reste bloqué en hypnose ?

Impossible ! Vous êtes libre d’en sortir !

La science le montre (les expériences de Martin Theodore Orne) vous sortez de l’état d’hypnose après quelques minutes si vous n’êtes pas stimulé pour continuer.
C’est mon métier de vous accompagner, de vous stimuler psychologiquement, pour que vous puissiez toujours tirer le meilleur parti de cet état en y restant le temps nécessaire. L’hypnose c’est le contrôle de soi, donc c’est vous qui décidez. Plutôt rassurant !


Michael Wolf Tokyo Compression Exemple11 W800
« Tokyo Compression », Michael Wolf, 2010


Tout le monde peut-il hypnotiser autrui ?

Oui avec de l’entrainement, ce n’est pas un « don ». Cela s’apprend. Dans des écoles de formations, dans des livres, mais surtout, surtout, avec de la pratique. Avant de vous lancer dans des tests sur votre famille, assurez-vous d’avoir quelques bases 😉.

Je reçois 30 personnes par semaine, soit environ 250 personnes par an. Pour une moyenne de 1500 séances d’hypnose par an. C’est donc mon expertise qui fait la qualité de mon accompagnement.

Rappelez-vous que l’hypnose ce n’est qu’une partie du travail, c’est la partie technique, le reste est la posture, les connaissances et le sérieux de l’accompagnant. Et votre motivation à vous, l’accompagné.e. bien-sûr.

Je suis également formateur à l’Académie Epione avec mes collègues Joffrey Dachelet et Jérémy Doyen. Vous voulez vous former ?


Je veux arrêter de fumer, est-ce que l’hypnose ça marche ?

On sait que les chiffres de réussite d’arrêt du tabac avec l’hypnose sont assez élevés, selon les études l’hypnose est efficace entre 70 et 80% des cas. Depuis des années, il y a des milliers de personnes qui ont réussi à arrêter avec l’hypnose, vous en connaissez peut-être.

Cela évite plusieurs choses :

– Déplacer le symptôme : j’arrête de fumer et je prends 15 kilos
– Le pied bot : la cigarette électronique (l’OMS sait déjà que la cigarette électronique est dangereuse pour la santé). Remplacer une addiction par une autre… mauvaise idée !
– La période de tension psychique et physique. Si vous vous forcez à arrêter en ne comptant que sur votre volonté vous pouvez souffrir de tensions internes. L’hypnose permet de réduire cela et d’aborder cette épreuve plus sereinement.

L’idée est de bien faire comprendre à votre inconscient que vous allez passer d’un comportement à un autre.
De la cigarette avec tous ses effets néfastes (cancer, odeur, goût, argent, etc.) à des comportements plus positifs pour vous (sentiment de liberté, bien-être et meilleure santé, etc.)
Mettez toutes les chances de votre côté et éloignez de vous les phénomènes de compensation ou les rechutes dans les mois suivants.

L’accompagnement d’arrêt du tabac se fait sur 2 à 3 séances.

Cela fonctionne aussi avec l’addiction au cannabis.


Sallymann 29
Sally Mann, « The Turn », 2005, Gelatin silver print, Private collection. © Sally Mann


Est-ce que je peux retrouver un souvenir « perdu » grâce à l’hypnose ?

Non, et cela vient du fonctionnement de la mémoire. La mémoire ressemble plus à de l’argile (on peut rajouter et enlever des morceaux, modifier sa forme…) qu’à un bloc de pierre inaltérable.

Les dernières recherches sur la structure des souvenirs, la gestion de la mémoire et la façon dont votre cerveau fonctionne à ce sujet nous montrent que :

– Les souvenirs ne sont pas des photographies exactes du passé mais des reconstructions adaptées au présent. Quand vous évoquez un fait passé, vous y intégrez de nouvelles informations. Votre mémoire vous sert principalement à vous préparer à l’avenir.

– Vous pouvez créer ce qu’on appel des « faux souvenirs », des confabulations. C’est rare, mais cela existe. Cela veut dire que votre inconscient, ayant peur d’une absence de réponse dans votre passé à une question présente, va fabriquer une réponse de toute pièce. Inventer un souvenir.
Dans la majorité des cas, les faux souvenirs sont construits à partir de morceaux de souvenirs « transformés » et il devient difficile de différencier la « réalité » de votre souvenir.

Votre mémoire est plastique, elle est modifiable, ce que les autres peuvent vous dirent l’influence énormément (pensez aux souvenirs de famille que vous n’avez pas vécu mais que vous vous représentez tout de même). Donc si je vous propose d’aller chercher un souvenir qui n’existe pas, votre cerveau va créer un nouveau souvenir à partir de morceaux de choses réelles. Une sorte de créature de Frankenstein de la mémoire.

Vous pouvez toujours faire cette expérience en hypnose, mais gardez en tête que ce n’est qu’une interprétation !


Puis-je voyager dans des « vies antérieures » grâce à l’hypnose ?

Personnellement je ne conçois pas les vies antérieures, mais j’accepte de faire cet exercice avec vous.

Car lorsque l’on fait l’expérience hypnotique d’un voyage dans les vies antérieures, on y voit des scènes créées par notre imagination et ayant un rapport avec notre vie actuelle. Cela peut donner des informations et des solutions utiles à vos problématiques, dont on peut se servir en thérapie.

Personne ne détient de vérité et je doute qu’un hypnothérapeute puisse vous garantir que les éléments que vous voyez en hypnose lors d’un de ces voyages sont des réalités historiques.

Cela reste à votre seule appréciation.


2 S Blog
Pierre Soulages, « Peinture » 222 x 421 cm, 30 septembre 1983 


La différence entre la méditation et l’hypnose ?

Dans les grandes lignes il s’agit du même état de fonctionnement mais il y a tout de même certaines différences :

La posture :

L’hypnose thérapeutique (en autohypnose ou non) a un objectif, celui d’améliorer votre qualité de vie et de trouver une solution à vos problèmes.
Il est bien-sûr possible de faire de l’hypnose récréative et d’exploration, cela s’approche alors de la méditation.

La méditation est un but en soi. C’est un état de pleine conscience qui se suffit à lui-même. Il est son propre objectif. Car il consiste à être et rester durant un certains temps dans cet état.

Tandis que la méditation peut-être vue comme l’absence de pensée ou de sensation (ou alors une concentration extrême sur celles-ci), l’hypnose est plutôt un outil et un état d’exploration de l’inconscient à des fins utiles : changer positivement.

Le fonctionnement cérébral :

N’étant pas psychiatre ou neuroscientifique, je vous laisse lire un extrait d’un article de Science et Avenir sur ce sujet :

« LES DIFFÉRENTES ONDES DU CERVEAU.
Lorsqu’il est en veille active, notre cerveau émet surtout des ondes rapides, dites bêta (de 12 à 30 Hz), avec l’apparition d’ondes gamma spécifiques (vers 40 Hz) lors d’une activité intellectuelle et mentale (intense). Alors qu’en relaxation légère ou éveil calme (assis dans son canapé yeux fermés par exemple), ce sont des ondes alpha (de 8 à 12.Hz) qui dominent. Les ondes thêta (4 à 8 Hz) correspondent, elles, à la relaxation profonde, la méditation [c’est ici l’hypnose !] et à un certain type de sommeil (paradoxal). Enfin, en sommeil profond, les ondes majoritaires sont de type delta (de 0,5 à 4 Hz).  » Au cours d’une journée, nous ne faisons que passer d’un état de conscience à l’autre « , explique Marie-Élisabeth Faymonville, chef du service d’algologie- soins palliatifs du CHU de Liège, hypnothérapeute mondialement reconnue. » 


6d2613be B31b 49e3 983d 2d1773d41d7d Migrants Mayra Picnic Across The Border Tecate Mexico U.s.a. 2017
JR, « Migrants, picnic à travers la frontière » Tecate, Mexique / U.S.A. , 2017

Hypnose et sexologie à Tours (37) – Sexologue, hypnothérapeute