L’art de la thérapie

L Art De La Therapie

Irvin D. Yalom

Editions Galaade – 2013 – 360 pages

Irvin Yalom est un homme couteau suisse ; il est un psychiatre reconnu, professeur à Stanford , un acteur, un écrivain existentialiste et surtout une figure de la psychothérapie américaine. Dans l’Art de la thérapie, Yalom s’adresse à la nouvelle génération des thérapeutes et à leurs patients. Ce livre résonne comme une aide précieuse pour les thérapeutes mais aussi pour leurs patientèles, autour de cas précis et touchants ; il se livre sur les rapports thérapeutiques riches qui naissent lors d’une thérapie ce qui rend ce livre assez touchant. 
Pensé comme une suite de conseils professionnels et personnels sur le bon déroulement d’une thérapie  avec une approche existentialiste ; ce livre nous accompagne dans ce processus fascinant qu’est le développement de soi. 
Si vous voulez mieux comprendre les problématiques qui vous habitent et jouer un rôle plus important dans l’alliance thérapeutique avec votre hypnothérapeute, lisez-le. 

Citation :

« Tant qu’un patient persistera à croire que ses problèmes principaux résultent d’éléments qui échappent à son contrôle -actions provenant d’autres que lui, nervosité, injustices sociales, gènes- le thérapeute ne pourra lui apporter qu’une aide limitée. Nous pouvons témoigner de la sympathie, suggérer des méthodes pour réagir aux agressions et à l’injustice de la vie ; nous pouvons aider le patient à acquérir la sérénité, ou lui apprendre à modifier son environnement avec plus d’efficacité.

Mais si nous espérons un changement plus significatif, nous devons encourager nos patients à assumer leur responsabilité – en d’autres termes, à appréhender la façon dont eux-mêmes contribuent à leur propre détresse. […]

L’acceptation de la responsabilité est un premier pas essentiel dans le processus thérapeutique. Une fois que l’individu reconnaît son rôle dans la création d’une situation difficile, il prend conscience qu’il a, et lui seulement, le pouvoir de changer cette situation.

Revenir sur sa propre vie et accepter qu’on est responsable de son propre accomplissement peut déboucher sur un véritable regret. Le thérapeute doit anticiper ce regret et s’efforcer de le modifier. J’incite souvent mes patients à se projeter dans le futur et à réfléchir à la façon dont ils peuvent vivre désormais afin que d’ici cinq ans ils puissent regarder en arrière sans que le regret vienne les submerger à nouveau. »
p.159

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Hypnose, cabinet d'hypnothérapie à Tours (37)