4 raisons de faire de l’hypnose quand on veut se faire tatouer

mai 7, 2020

Choix du tatouage, gestion de la douleur et cicatrisation grâce à l’hypnose !

Si vous ne connaissez pas l’état d’hypnose, vous trouverez ici une série de questions/réponses sur ce sujet.

Le tatouage permet d’améliorer l’image de soi, de se réapproprier son corps en l’embellissant. Il exerce parfois une fonction thérapeutique et peut prendre une forme initiatique d’apprentissage de soi.

J’ai mis au point une méthode d’accompagnement pour le tatouage dont voici les principaux points. Si vous souhaitez l’expérimenter, contactez-moi.

Pourquoi faire de l’hypnose quand on veut se faire tatouer ?

Qu’il s’agisse du choix de votre tatouage, de la gestion de la douleur ou de la cicatrisation, dans tous les cas vous allez ressentir des émotions (parfois fortes), de la douleur ou même du doute. C’est votre inconscient qui gère tout cela, vos émotions, vos pensées automatiques, vos doutes, vos peurs et une partie de la douleur.

L’hypnose, quant à elle, est l’art de rentrer en contact avec votre inconscient et d’apprendre à l’influencer. Votre hypnothérapeute est donc un expert de l’inconscient.

L’objectif ? Bien se préparer pour que l’artiste tatoueur puisse travailler au mieux, et vous garantir une superbe pièce mais aussi éviter d’être déçu par son tatouage une fois réaliser.

Vous avez probablement une petite idée de ce que vous voulez, mais gardez en tête que : vous choisissez un tatoueur avant de choisir un motif.

Même si vous fournissez le motif, le tatoueur n’est pas un photocopieur, c’est un artiste avec une personnalité graphique et il va forcément adapter votre motif à son style. Alors commencez par là.


Voici un petit guide en 4 points pour mélanger hypnose et tatouage, afin de vivre au mieux cette belle expérience.


Whang-od Oggay par Kyliss dessin
« Whang-od Oggay « 
Oggay est une tatoueuse de 103 ans vivant aux Philippines et pratiquant encore l’art du tatouage

Dessin marouflé sur toile
Par la talentueuse dessinatrice Kyliss


1. Choisir son tatouage sous hypnose

Un tatouage c’est éternel, vous le gardez jusqu’à la fin de votre vie (je ne souhaite le détatouage au laser à personne)

Aussi avant de le faire vous pouvez ressentir quelques hésitations et c’est tout à fait normal.

Vous hésitez à vous tatouer un motif ? Vous hésitez entre plusieurs tatoueurs ? Vous hésitez sur la zone de votre corps à encrer ?

Une personne peut répondre à toutes ces questions et cette personne, c’est vous-même et plus particulièrement : votre inconscient. C’est votre inconscient qui définit vos goûts, vos valeurs, les choses que vous aimez, etc. Alors bien le connaître, c’est bien se connaître soi-même.

Le problème c’est que ça peut-être compliqué de rentrer en contact avec lui quand on a pas l’habitude. Vous voyez il ne parle pas la même langue que nous. Son langage avec lui, c’est un langage d’émotions, de souvenirs, de sens, de symboles et plein d’autres choses. Mais il y a une super méthode pour rentrer en dialogue avec lui…

Comment parler le même langage que votre inconscient ? L’hypnose.

En transe hypnotique vous avez accès à toutes vos ressources intérieures, comme vos goûts esthétiques par exemple. C’est ce que je fais faire aux artistes que j’accompagne.

En utilisant l’hypnose vous pouvez choisir un tatouage qui vous correspond vraiment et pour longtemps.

Alors comment faire ?

Demandez à votre hypnothérapeute une séance spécialement pour ça, pour vous aider à faire un choix de motif, un choix de tatoueur ou même réussir à trouver une symbolique particulière à votre oeuvre encrée.

Personnellement je propose ça en cabinet ou en téléconsultation mais pas que pour le tatouage, pour de nombreux choix de vie comme des études ou des déménagements. Quand on a un choix important à faire dans sa vie, pouvoir s’appuyer sur un spécialiste de l’inconscient, cela peut-être utile !


Anh par Guy Le Tatooer
« Anh »
par Guy Le Tatooer


2. Préparer son inconscient au tatouage

Quand on s’apprête à faire quelque chose qui restera gravé dans notre vie pour longtemps, c’est normal d’avoir quelques incertitudes.

Un conseil en passant, si vraiment vous êtes trop incertain : attendez avant de vous faire tatouer, prenez quelques mois de réflexion de plus. Vous économiserez et vous vous offrirez une plus belle pièce encore !

Alors comment vous préparer à un tatouage ?
Vous avez des tas de tutos sur internet sur comment préparer votre peau à l’encrage, mais ce qui nous intéresse ici c’est comment préparer votre corps à recevoir l’aiguille et votre esprit à gérer la douleur et les émotions fortes associées à cet acte.
Votre corps vit le tatouage comme une agression et c’est plutôt normal, des aiguilles qui font des centaines de milliers d’allers-retours dans votre peau, ça peut piquer un peu… Sauf ! si vous vous préparez avant !

Mais comment faire ? Avec quelques séances d’hypnose de préparation avant le tatouage ! Surtout si vous avez peur d’avoir mal, des aiguilles, que vous avez des pensées limitantes ou que vous hésitez encore.

De la même façon que l’on prépare quelqu’un à une opération médicale, vous pouvez vous préparer à vous faire tatouer. Et il n’y a pas de secret, c’est comme avant un examen, plus vous vous entraînez et plus ça fonctionne !

Quand vous préparez en hypnose votre corps au tatouage (ou à une opération médicale) vous :

  • gérer mieux vos émotions avant de vous faire tatouer, ça vous permet d’être plus tranquille avant et pendant le tatouage. Et aussi d’éviter de mettre un lapin à votre gentil tatoueur parce que vous avez peur juste avant (pas cool pour le tatoueur).
  • êtes plus serein le jour J, vous avez une meilleure gestion de votre peur (vous pouvez lire mon article sur la gestion de la peur, ça peut aider).
  • diminuez les saignements (et oui quand vous êtes en hypnose vous saignez moins, vous avez toutes les infos ici).
  • améliorez la gestion de la douleur, mais vraiment, vraiment beaucoup ! Vous allez donc moins bouger et votre tatoueur pourra être plus efficace.
  • améliorez la cicatrisation des tissus mais aussi diminuer le temps entre chaque séance (pour des grosses pièces). En hypnose médicale, on estime que la cicatrisation est améliorée de 40% à 50% grâce à l’hypnose; c’est pour ça qu’on l’utilise sur les grands brûlés.


Tatouage Deadmunchstreet
Tatouage et photographie par Lucile Lejoly alias DeadMunchStreet Tattoo


3. Gérer la douleur

Plus vous faites de l’hypnose et plus la douleur sera gérable. Plus vous gérez la douleur et plus vous allez immobile. Plus vous êtes immobile et plus votre tatoueur pourra être efficace et vous faire une masterpiece de folie.

Comment gérer la douleur en hypnose ? Les outils que je vous propose sont utilisés en hôpital pour les opérations sous hypnose.

Je vous ai fait un petit tuto de gestion de la douleur dans mon article « Vivre avec l’endométriose » (l’endométriose est une maladie invisible touchant 1 femme sur 10 et qui déclenche des crises de douleurs très intenses, que l’on peut apaiser avec de l’hypnose). Vous trouverez aussi un super bouquin sur ce sujet ici.

Gardez en tête que plus vous luttez contre la douleur et plus vous allez avoir mal, donc l’objectif c’est de l’accepter et de la laissez vous traverser.

Mais pour résumer il y a quelques techniques à apprendre en autohypnose (l’autohypnose c’est faire de l’hypnose sur soi-même, c’est très facile et très utile).

Les techniques :

le gant magique : votre tatoueur va de temps en temps essuyer l’encre qui est recrachée par votre corps. Imaginez qu’à chaque passage, votre tatoueur vous passe un gant magique vous anesthésiant cette partie du corps.

la respiration : une respiration profonde et contrôlée peut vous permettre de gérer des douleurs importantes. L’idée est d’imaginer que la douleur vous traverse, pour ça vous pouvez donner une couleur à la douleur, que vous expulsez de votre corps à chaque expiration. Et vous vous remplissez de calme à chaque inspiration. C’est de la cohérence cardiaque, vous trouverez de nombreux tutos sur internet.

la dissociation : vous en avez marre d’être dans cette pièce avec le bruit de la machine et ces coups d’aiguilles ? Et bien partez ! Par votre imagination, partez dans un souvenir ou un lieu agréable. Plus vous le faites et plus ça marche.

Ou les trois à la fois !

Astuce bonus : vous pouvez lire les philosophes stoïciens avant d’aller à votre séance de tatouage, vous apprendrez que la douleur n’est pas un mal mais plutôt une passion mal gérée. Que vous allez pouvoir l’accepter pour ce qu’elle est : un simple message. Après des années de préparation et une fois vos passions purifiées sous ce feu courageux et impassible, vous allez pouvoir vous faire recouvrir le corps sans ressentir la moindre sensation douloureuse (avec un peu d’entrainement…) !

Pour rester immobile : les techniques du yoga et des hommes-statues que vous voyez dans des lieux touristiques, c’est la respiration lente et profonde et le rythme cardiaque calme.

Si votre tatoueur l’accepte, vous pouvez aussi vous faire accompagner par un hypnothérapeute qui vous aidera à gérer la douleur et vos émotions au moment du tatouage. Vous pouvez prendre contact avec moi si c’est votre cas.


Thieves of Tower tatouage
Tatouage et photographie par Thieves of Tower


4. Améliorer la cicatrisation

Cela parait fou et pourtant c’est le cas, l’hypnose peut améliorer votre cicatrisation, c’est comme cela qu’on l’utilise en hôpital.

Tout ceci est une question d’hormones… le stress (l’hormone du cortisol) ralenti la cicatrisation, l’hypnose permet de déclencher des hormones de calme (l’endorphine) qui vont détendre le corps et améliorer votre cicatrisation.

Les méthodes :

soignez vos plaies : visualisez plusieurs fois par jour les micros plaies que les aiguilles ont fait, par imagination soignez les comme si vous pouviez reboucher ces trous.

le tatouage est un paysage : visualisez votre tatouage sur et sous votre peau. Imaginez qu’il s’agisse dans grand paysage mais brûlé, abîmé par le travail de l’aiguille. Modifiez ce paysage plusieurs fois par jour, rendez-le verdoyant, lumineux et agréable. Comme si votre peau était un sol après une explosion volcanique, la nature finit par re-germer encore plus belle.

Pour éviter de vous gratter et de détruire l’oeuvre de votre tatoueur :

– changer vous les idées quand ça gratte en prenant l’air ou en buvant un verre d’eau.
– utilisez les techniques de dissociations citées plus haut.
– détendez-vous : plus vous êtes calme et moins ça va gratter.


Clarisse Amour tatouage
Tatouage et photographie par Clarisse Amour


BONUS : 5. Votre tatoueur aussi utiliser l’hypnose

Passer des heures concentré sur quelque chose, déclenche un état de transe.

Faire de l’hypnose lui permet de mieux se protéger des émotions des autres, car de nombreux clients se confie au moment de leur tatouage, surtout quand il y a une symbolique forte derrière.

Se préparer à une journée de travail en tatouage en apprenant à se protéger des émotions fortes des autres mais aussi à mieux gérer sa concentration aide. Autant méthodes que l’on peut faire en apprenant l’hypnose.

C’est ce que fait l’artiste tatoueuse et photographe Lucile Lejoly « DeadMunchStreet Tattoo » qui est à Tours. Je vous la conseille pour son talent artistique, son professionnalisme mais aussi son accompagnement tout le long du processus d’encrage.



Vous avez compris : il y a des tas de méthodes et techniques pour utiliser l’hypnose dans ce cadre créatif et artistique.

Trouvez votre rythme et vos méthodes, vous pouvez demander à votre hypnothérapeute de vous accompagnez sur ce beau chemin d’embellissement. Je me tiens à votre disposition à chacune de ces étapes.

Longues vies à vos encres et à bientôt,
Tristan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Sexologue, hypnothérapeute à Tours (37) – Hypnose et sexologie